Amine Harit revient sur sa non convocation par Vahid Halilhodžić

Amine Harit n’a, semble-t-il, pas vraiment digéré de ne pas avoir été convoqué par Vahid Halilhodžić pour prendre part aux prochains matchs pour les éliminatoires de la CAN 2021 face à la Mauritanie et au Burundi.

Le jeune milieu de terrain offensif au FC Schalke 04, en Allemagne, où il débute une excellente saison (5 buts et 2 passes décisives), était invité dimanche soir sur le plateau de l’émission “Canal Football Club”, sur Canal +.

Le footballeur de 22 ans, qui déclare avoir appris la nouvelle “en même temps que tout le monde”, dit n’avoir “pas compris” sa non convocation par le nouveau sélectionneur des Lions de l’Atlas. “Je me suis demandé pourquoi, j’ai entendu à droite à gauche que ça parlait de problèmes disciplinaires qui n’ont pas lieu d’être”, ajoute-t-il, soulignant avoir appelé Halilhodžić le soir même pour connaître les raisons de ce choix.

“Il m’a juste dit qu’il y a des choses qu’il n’avait pas appréciées venant de mon club et de moi-même, sur le fait que j’avais quelques douleurs et que mon club disait faire attention, et aussi qu’il n’avait pas apprécié mes prestations. Ça encore je peux le comprendre et je l’accepte”, indique le joueur, admettant qu’il n’est peut-être “pas assez bon” et qu’il faut qu’il “travaille plus” pour gagner sa place dans ce groupe. “Mais bien sûr que j’ai envie d’être en sélection!”, conclut-il.

Le sélectionneur national Vahid Halilhodžić a dévoilé, le 7 novembre, la liste des 24 joueurs qui prendront part aux matchs face à la Mauritanie et au Burundi les 15 et 19 novembre. Le même jour, Amine Harit a posté un tweet ironique sur Twitter, exprimant son incompréhension face à sa non convocation.

Selon France Football, le sélectionneur devrait bientôt expliquer les raisons de son choix lors d’une conférence de presse: “c’est pour des raisons liées à la discipline, le sélectionneur s’en expliquera en conférence de presse”, détaille un proche de la sélection des Lions de l’Atlas au journal sportif français. “Mais au-delà de ça, Vahid Halilhodžić est là pour remettre de l’ordre. Il veut de l’exigence. Il peut paraître dur. Oui, il l’est mais il est avant tout juste”, affirme la même source.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *