Conseil de Paix et de Sécurité: une Haute responsable de l’UA se félicite de la contribution du Royaume

La Commissaire aux Affaires Politiques à la Commission de l’Union africaine, Minata Cessouma, s’est félicitée de la contribution du Royaume durant son mandat au sein du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union et de sa présidence de cet organe.

Lors d’une réunion, jeudi au siège de l’UA, avec l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, la Haute responsable de l’organisation panafricaine a saisi cette occasion pour se féliciter de la contribution du Royaume durant son mandat au sein du CPS et de sa présidence de cet organe guidé par les principes de transparence, de dialogue et la volonté résolue de fédérer loin de toute polémique ou débat stérile, indique-t-on auprès de la Mission permanente du Royaume.

Lors de cette entrevue qui s’est déroulée en présence du Représentant permanent adjoint, Hassane Boukili, et du Directeur des affaires politiques à la Commission de l’UA, Khabele Matlosa, l’échange a porté sur plusieurs questions d’actualité dans le contexte du COVID-19 et le rôle de l’Union africaine dans l’allégement de l’impact de cette épidémie sur le continent.

La présidence par le Royaume du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine pour le mois de Septembre de l’année 2019, a été riche en actions en matière de paix, de sécurité, de développement et de lutte contre le changement climatique.

Le mandat de la présidence marocaine du CPS a été marqué par l’adoption d’importantes résolutions notamment la levée de la suspension du Soudan de toutes les activités de l’Union africaine, la tenue de la session ministérielle du CPS à New York, l’importante réunion sur le changement climatique et son impact sur les Etats insulaires en Afrique et la séance sur l’interaction entre le CPS de l’Union africaine et la Commission de l’UA, cette thématique à l’initiative du Royaume, la première du genre au niveau du CPS, vise la consolidation et la coordination interdépartementale au sein de l’UA en vue d’accompagner le Conseil de paix et de sécurité, l’objectif étant d’assurer l’efficience et l’efficacité de son action, rappelle-t-on.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *