Égalité des genres:‎ L’UNESCO relance le débat dans l’industrie du film ‎

« Doter les filles et les garçons, les femmes et les hommes de connaissances, de ‎valeurs, d’attitudes et des compétences nécessaires pour s’attaquer aux disparités ‎entre les genres, est une condition préalable à la construction d’un avenir durable ‎pour tous ». Tel est le message de l’UNESCO qui place l’égalité des genres comme ‎priorité globale et ce, dans ses différents domaines de compétences.‎

A ce titre, depuis de nombreuses années, l’UNESCO s’est, en effet, fortement ‎engagée, à travers le secteur Communication et Information, aux côtés des États ‎membres, ainsi que des différentes parties prenantes, notamment la société civile, ‎pour promouvoir une industrie du film et de l’audiovisuel, sensible à l’égalité des ‎genres. ‎

Cet engagement se traduit aujourd’hui par la clôture du projet « Renforcement d’un ‎secteur du film sensible au genre dans la région Maghreb-Machrek ». Un projet ‎régional lancé en 2017 en Algérie, Égypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc et en ‎Tunisie, visant à réinscrire la question de l’égalité des genres, dans l’industrie du ‎film et de l’audiovisuel dans les priorités nationales et régionales. ‎

Actions mises en œuvre et résultats ‎
Après trois ans de mise en œuvre, le projet régional « Renforcement d’un secteur du ‎film sensible au genre dans la région Maghreb-Machrek », a permis : la réalisation de ‎la première étude dans la région présentant le résultat d’un Monitoring de l’égalité ‎des genres dans les films et l’industrie du film d’expression arabe ; la création d’un ‎annuaire en ligne des femmes professionnelles du film et une campagne de plaidoyer ‎pour la promotion de l’égalité des genres ; le lancement d’un processus de ‎sensibilisation des entités publiques nationales, soutenant le développement du film ‎et les industries créatives sensibles au genre dans la région Maghreb-Machrek ; la ‎mise en place de « Sisters In Films » un réseau d’échange d’expertises, de ‎développement personnel, et de solidarité entre professionnelles; le renforcement ‎des capacités des femmes professionnelles du secteur du film, et des producteurs ; le ‎soutien pour les écoles de cinéma et d’audiovisuel et l’organisation de séries de ‎projections de films s’adressant aux jeunes, et aux femmes ; et enfin le renforcement ‎de la participation des femmes professionnelles du secteur du film dans la région ‎Maghreb-Machrek aux festivals, et du réseautage à l’échelle de la région.‎

En termes de bénéficiaires, le projet a consacré une enveloppe budgétaire à hauteur ‎de 760000.00 euros à des organisations de la société civile basées dans la région, qui ‎ont permis de renforcer les capacités de plus de 200 acteurs associatifs en matière de ‎monitoring et de plaidoyer pour l’égalité des genres, et de répertorier plus de 190 ‎femmes professionnelles du cinéma originaires d’Algérie, Égypte, Jordanie, Liban, ‎Libye, Maroc et de Tunisie, dans l’annuaire en ligne Arab Women In Films. Huit ‎réalisatrices ont bénéficié du premier programme d’accompagnement Sisters In Film ‎en 2019, et ont lancé le réseau « Rawiyat ». 240 professionnels du cinéma, dont 80 ‎femmes, ont travaillé sur le film d’Anthologie Chronicles of her rassemblant 5 courts ‎métrages d’Égypte, Jordanie, Liban, Maroc et Tunisie, sur le thème de l’égalité des ‎sexes et l’autonomisation de la femme dans la région arabe, en bénéficiant d’un ‎renforcement des capacités holistique. Un module pédagogique sensible au genre a ‎été mis en place, et en cours de validation pour être enseigné en Jordanie et au ‎Maroc. Enfin, 7 festivals de cinéma en France, Tunisie, Maroc, Algérie, et en ‎Jordanie ont accueilli le programme Her Film, ce qui a permis à trente réalisatrices et ‎professionnel/es du cinéma, de diffuser leurs films, de participer aux tables rondes et ‎conférences, et d’échanger avec d’autres professionnels du 7è art.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *