Face au coronavirus, Vladimir Poutine décrète la semaine prochaine chômée

La semaine du 30 mars sera chômée en Russie, afin de ralentir l’avancée de la pandémie de coronavirus. C’est ce qu’a annoncé le président Vladimir Poutine, mercredi, ajoutant que le vote populaire prévu le 22 avril sur sa réforme constitutionnelle était reporté.

Dans un rare discours à la nation, mercredi 25 mars, Vladimir Poutine a annoncé le report du vote populaire prévu le 22 avril sur sa réforme constitutionnelle, et a déclaré la semaine du 30 mars chômée en Russie, afin de ralentir l’avancée de la pandémie de coronavirus.

« Je considère qu’il faut reporter le vote à une date ultérieure », a-t-il déclaré lors de ce discours télévisé. Le « vote populaire » sur la réforme constitutionnelle devait donner à Vladimir Poutine la possibilité de se maintenir potentiellement au pouvoir jusqu’en 2036 en lui permettant d’effectuer deux mandats supplémentaires après la fin de l’actuel en 2024.

« Nous voyons à quel point l’épidémie de coronavirus se développe dans le monde. Dans de nombreux pays, le nombre de cas continue à croître, l’économie mondiale est menacée », a-t-il expliqué. « La priorité absolue pour nous est la santé, la vie et la sécurité des personnes. Je pense donc que le vote doit être reporté à une date ultérieure », a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

« Rester à la maison »

Demandant aux Russes de faire preuve de « discipline » et de « responsabilité », il les a appelés à « rester à la maison ». Sans pour autant l’ordonner, comme c’est le cas pour la majorité des trois milliards de personnes confinées sur la planète. Les hôpitaux, pharmacies, banques, administrations, magasins alimentaires et transports continueront également à fonctionner.

« Ce qui se passe aujourd’hui dans de nombreux pays occidentaux, tant en Europe qu’à l’étranger, peut devenir notre avenir immédiat », a-t-il mis en garde.

Le dernier discours de ce type de Vladimir Poutine remontait à l’été 2018 et concernait une réforme décriée du système de retraite, qui avait mis à mal sa popularité. Autrement, le président ne fait traditionnellement qu’un discours télévisé par an, le 31 décembre pour présenter ses vœux au pays.

Le nombre de cas officiellement établis en Russie n’a cessé d’augmenter rapidement, même s’il reste encore faible par rapport à l’Europe occidentale. De 495 patients détectés mardi, la Russie est passée à 658 mercredi.

Avec AFP

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *