La Tunisie négocie le report du paiement de ses dettes

La Tunisie est en cours de négociation avec un certain nombre de pays arabes et européens pour reporter les paiements des échéances de prêts programmées pour cette année, selon le ministre tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Slim Azzabi.

La Tunisie négocie actuellement le retardement du paiement de sa dette programmée pour 2020, avec quatre pays à savoir l’Arabie Saoudite, le Qatar, la France et l’Italie, a précisé M. Azzabi lors d’une conférence de presse organisée à Tunis.

Le ministre du Développement a de même expliqué que le gouvernement “a déjà mis à jour les données de croissance à l’horizon 2020, projetant que le ratio sera de l’ordre de 6,5% négatif, en raison de la crise des six premiers mois de cette année”, en grande partie due au COVID-19.

Il a fait savoir que cette crise était le résultat notamment d’une baisse de la consommation, d’une pression accrue sur le budget de l’Etat en raison de la diminution des ressources et des dépenses sociales et économiques élevées pendant la crise générée par la pandémie du coronavirus.

Le taux d’endettement de la Tunisie est actuellement estimé à environ 60% du produit intérieur brut, selon des récentes déclarations du chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, qui prévoyait des dettes extérieures d’une valeur d’environ 11 milliards de dinars (3,8 milliards de dollars).

Le chef du gouvernement avait confirmé à la mi-juin que son pays paierait ses dettes extérieures cette année, tout en soulignant la nécessité de réduire le montant de la dette extérieure à un taux compris entre 30% et 35% du PIB.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *