Le Centre 4C Maroc prépare une étude pour le financement du Plan d’investissement climat du Sahel

Le Centre de compétences changement climatique (4C Maroc) prépare le lancement, dans les prochaines semaines, de l’étude de préfiguration du Fonds Climat du Sahel pour le financement du « Plan d’investissement Climat du Sahel », a-t-on indiqué auprès du centre.

La préparation de cette étude intervient après que le centre eut appuyé les 17 pays membres de la Commission Climat du Sahel dans la finalisation du « Plan d’investissement climat du Sahel », a-t-il précisé dans un communiqué publié à l’issue de la tenue, samedi, de son 9ème conseil d’administration et de son assemblée générale ordinaire par vidéoconférence.

Au niveau africain, le Centre 4C Maroc vient de finaliser l’étude de préfiguration du Fonds Bleu de Bassin du Congo qui a permis de préparer un pipeline de plus de 200 projets d’atténuation et d’adaptation dans les 16 pays membres de cette commission, a-t-il rappelé.

Au cours de la réunion du conseil, le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah, a souligné la nécessité de se mobiliser pour contrecarrer les conséquences de la crise économique et sociale engendrée par la pandémie de Covid-19, et dont les répercussions se feront sentir pendant longtemps.

« Si l’attention du monde est portée actuellement sur les implications économiques, sociales et politiques de la pandémie, il ne faut pas oublier l’autre crise qui pointe à l’horizon depuis plusieurs années, à savoir la crise climatique », a fait remarquer M.Rabbah.

Le ministre a souligné à cet égard que le centre 4C, de par les missions qui lui sont dévolues, devra jouer un rôle important dans le futur, notamment en termes de renforcement des capacités, d’échange d’expériences et d’aide à la prise de décision politique en matière de changement climatique au Maroc et en Afrique.

Pour sa part, la directrice du Centre 4C Maroc, Rajae Chafil, a précisé que cette année a vu le développement des activités de renforcement des capacités à grande échelle, avec une attention particulière envers les acteurs des territoires, notamment les élus, les administrations régionales et les ONG.

« L’objectif est de renforcer la prise en compte des changements climatiques dans les politiques de développement et de promouvoir une budgétisation « climato-sensible », a-t-elle ajouté.

Cette année a été également l’occasion de démarrer un programme de renforcement de capacités au profit de jeunes experts issus des secteurs publics et privés, répartis en deux « Master Class » afin de former une pépinière de jeunes experts dans ce domaine et de promouvoir la création d’emplois dans le domaine des « services climatiques ».

Depuis la COP22 de Marrakech, le Centre 4C Maroc est devenu un acteur incontournable au niveau africain en s’affirmant comme premier centre à apporter son appui à près de 35 pays africains, rassemblés au sein de la Commission Climat du Bassin du Congo et la Commission Climat du Sahel, créées à l’initiative de SM le Roi lors du Sommet Africain de l’Action organisé en marge de la COP22.

Ce conseil d’administration a été l’occasion de passer en revue les réalisations accomplies par ce centre d’excellence au cours de l’année écoulée ainsi que la planification prévisionnelle pour la période 2020-2021.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *