le Mali instaure un couvre-feu mais maintient ses législatives

Les élections législatives maliennes auront bien lieu dimanche malgré la pandémie de Covid-19, a annoncé mercredi le président Ibrahim Boubacar Keita. Il a toutefois décrété l’état d’urgence sanitaire et instauré un couvre-feu nocturne.
Publicité

Au Mali, où deux premiers cas de coronavirus ont été confirmés, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a annoncé mercredi 25 mars un couvre-feu nocturne dans tout le pays, afin de lutter contre la propagation de la maladie.

« En plus de l’état d’urgence qui prévaut dans notre pays en raison du contexte sécuritaire, l’état d’urgence sanitaire est décrété. Un couvre-feu est également décrété. Il sera rigoureusement appliqué de 21h à 5h du matin, jusqu’à nouvel ordre, et ce, à compter de ce jeudi 26 mars 2020 minuit », a déclaré le chef de l’État à la télévision publique malienne. Il a également annoncé la fermeture des frontières terrestres « sauf au fret et au transport de marchandises », et ajouté que les marchés resteraient ouverts.

IBK a toutefois indiqué que les élections législatives auraient bien lieu dimanche, comme prévu. « Ces élections se tiendront le 29 mars, c’est-à-dire ce dimanche, et ce dans le respect scrupuleux des mesures barrières. Le gouvernement fera tout pour qu’il en soit ainsi », a-t-il assuré. Ces élections ont déjà été repoussées à différentes reprises.

Avec AFP

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *