L’Espagne décrète un deuil national de dix jours

Le gouvernement espagnol, réuni mardi en Conseil des ministres, a décrété un deuil national de dix jours à partir de mercredi, en mémoire des victimes de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), qui a causé la mort de plus de 26.800 personnes dans le pays.

« Le deuil officiel en mémoire des victimes du Covid-19 commence mercredi dans notre pays », a écrit le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, sur son compte Twitter, notant que ce deuil serait le « plus long » de l’histoire de la démocratie espagnole.

Cette mesure exceptionnelle vise à montrer notre « reconnaissance » pour les victimes, a-t-il poursuivi, ajoutant « leur mémoire restera toujours parmi nous ».

Le gouvernement a attendu que la région de Madrid et Barcelone, les zones les plus endeuillées par la pandémie, entament lundi la 1ère phase du déconfinement, pour prendre cette décision.

« Les drapeaux seront en berne sur tous les bâtiments publics », a précisé la porte-parole de l’exécutif, Maria Jesus Montero, lors de la conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres hebdomadaire.

Mme Montero a souligné qu’une grande cérémonie officielle présidée par le Roi Felipe VI d’Espagne sera également organisée en mémoire des victimes de la pandémie, dont 80% étaient âgées de plus de 70 ans.

Selon le dernier bilan donné lundi par le ministère de la Santé, l’Espagne compte 235.400 cas confirmés au Covid-19, dont 26.834 décès.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *