Maroc: Coronavirus. CGEM les représentants du gouvernement et ceux des fédérations sectorielles se réunissent d’urgence

Le Coronavirus Covid-19 se propage partout dans le monde, et ses conséquences se font ressentir jusque dans les places boursières. L’épidémie pourrait donc porter un sérieux coup à l’économie nationale.

Au Maroc, de nombreuses entreprises commencent déjà à ressentir les impacts de l’épidémie de Coronavirus covid-19 sur leur activité.

Le transport aérien, tel celui des compagnies RAM ou Ryanair, l’hôtellerie, les agences de voyage, le courtage en import-export, l’évènementiel sont déjà impactés et des centaines d’opérateurs se préparent d’ores et déjà à absorber les effets de l’épidémie de coronavirus sur leur activité.

«La CGEM travaille avec les pouvoirs publics pour anticiper sur les mesures sectorielles à prendre», précise la confédération patronale marocaine, dans un courrier envoyé à ses membres, en date du dimanche 8 mars 2020.

Deux jours auparavant, une réunion de travail entre les présidents des fédération de la CGEM et une délégation de représentants du gouvernement, a abouti a la décision de la création d’un comité de veille stratégique. Ce partenariat entre les pouvoirs publics et le patronat du secteur privé permettra d’assurer la concrétisation rapide des mesures qui seront à identifier.

En parallèle, une réunion d’urgence sera organisée avec les membres des fédérations et les représentants de la CGEM dans les Régions du royaulme, dans les prochains jours, ajoute la CGEM dans ce courrier.

Pour l’heure, le gouvernement reste discret sur les répercussions économiques de l’épidémie du Coronavirus, et se concentre sur les mesures sanitaires pour contrer la propagation de cette épidémie.

Pour le moment, le ministère de l’Industrie et du commerce ne souhaite pas communiquer sur cet aspect de l’épidémie, bien qu’il ait déjà mis en place un comité de veille, en charge du suivi de la situation.

Une révision des prévisions de croissance, initialement prévues par la loi de finances pour l’année 2020 n’est par ailleurs pas exclue.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *