Maroc : des jeunes à l’école de la robotique

À l’université polytechnique Mohamed VI de Benguérir au centre-ouest du Maroc, des jeunes étudiants ont monté un club dénommé Emines Technologie. Un véritable creuset dans lequel chaque étudiant puise des outils nécessaires pour révéler son talent en matière de robotique. Découverte.

Kamal Choubi est passionné de robotique. Il a rejoint le club Emines Technologie de l‘école de Management Industriel, première pierre de l’Université Mohammed VI polytechnique à Benguérir au Maroc.

Le Club fait par les étudiants et pour les étudiants pratique le “Learning by doing”, l’apprentissage par la pratique. Ce qui a permis à Kamal Choubi de mettre au point un prototype de robot explorateur, inspiré du robot “mars rover” de la Nasa.

« Il s’agit d’un robot explorateur, pour explorer des zones où l’homme n’a pas accès. Soit pour des raisons de sécurité, c’est mieux d’envoyer un robot, pour explorer la zone. Ici, nous avons un robot à six roues, et cette roue possède un moteur, donc on a six roues motrices qui sont indépendantes. Nous avons essayé d’avoir un système rookie boogie, donc ce système nous permet de franchir les obstacles », explique Kamal Choubi.

Le prototype a été testé sur le terrain notamment dans l’exploitation des mines. Des expériences qui doivent leur réalisation à la politique de l’université Mohamed VI polytechnique.

« La politique de l’université Mohamed VI polytechnique est d’offrir un cadre ici au Maroc à tous les étudiants marocains post bac ou post licence, pour faire de la recherche de très grande qualité avec des partenariats de renommée internationale avec des laboratoires sur place d’une qualité extraordinaire avec un agenda de recherche qui est déjà là. Ça, c’est le premier volet, le deuxième volet, c’est le learning by doing, c’est le fait d’innover au niveau pédagogique sur des matières pour un apprentissage d’une nouvelle façon », souligne Hicham El Habti., vice-président Science et technologie de l’université polytechnique Mohamed VI.

Aujourd’hui, l’université fait partie d’un réseau d’une centaine d’universités africaines spécialisées dans l’agriculture, une illustration du panafricanisme de l’UM6 sur le plan académique.

Elle a abrité en décembre le Forum sur l’intelligence artificielle en Afrique, l’occasion pour Kamal Choubi et ses collègues de mettre en valeur tout leur savoir faire dans le domaine de la robotique.

Partagez

Leave a Comment