Maroc/Espagne : Les dossiers épineux à décanter selon Khatri

Selon le journal espagnol « El Pais » le retour à ses fonctions de Karima Benyaich, l’ambassadrice du Royaume du Maroc accréditée auprès du Royaume d’Espagne, à Madrid devrait se faire dans les plus brefs délais. Un retour qui signifierait officiellement la reprise des relations diplomatiques entre les Royaumes du Maroc et de l’Espagne après une période qui a fait craindre le pire de part et d’autre.

Cependant, pour autant de dires et de cordialité, des dossiers épineux demeurent dont ce retour de notre ambassadrice à Madrid justement. A ce propos, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a tenu à remettre de l’ordre et a été clair et net en déclarant à Hespress, qu’« à ce jour, il n’y a pas de date précise concernant le retour de l’ambassadeur », soulignant que « les nouvelles publiées appartiennent au côté espagnol. Lorsque nous prendrons une décision, nous publierons une déclaration officielle à ce sujet ». Pas de place donc à la surenchère médiatique.

Cherki Khatri, chercheur en sciences politiques et questions médiatiques, a, pour sa part déclaré à Hespress que « les intérêts diplomatiques marocains travailleront sur la vision royale incluse dans le dernier discours concernant la relation avec les Espagnols, une relation basée sur le bon voisinage, la coopération conjointe et ne nuisant pas aux intérêts de l’une des deux parties ». Khatri a ajouté, qu’« il y a cinq dossiers que les responsables des deux pays négocient afin de surmonter le différend qui a duré près d’un an », indiquant que « le Maroc ne renoncera pas ses principes surtout nationaux ».

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *