Médecine nucléaire: naissance d’un consortium marocco-franco-canadien

Le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN) vient de signer un protocole d’accord pour la mise en place d’un consortium international dans le domaine de la médecine nucléaire. Les détails.

Outre le CNESTEN, ce protocole d’accord a été signé par l’université américaine de Long Island, la société française Dassault Systems et le Canadian Nuclear Laboratories, un important laboratoire de recherches.

Selon un communiqué du ministère de l’Energie, des mines et de l’environnement, ce consortium apportera une nouvelle vision et une approche innovante dans la chaîne de valeur de production des radiopharmaceutiques, notamment à travers:

– l’optimisation des process de fabrication des radiopharmaceutiques dans les réacteurs nucléaires de recherche (R&D, automatisation progressive, réduction des délais logistiques, etc.

– Le développement industriel de la production des radiopharmaceutiques avec des process innovants.

– Le développement et la certification de programmes d’enseignement et de formation professionnelle liés à la médecine nucléaire et à la radiopharmacie destinés aux pays africains.

La participation du CNESTEN et de l’ensemble de ses partenaires au niveau national dans ce consortium, poursuit la même source, contribuera à renforcer les services de la médecine nucléaire au Maroc, et à optimiser la fabrication des produits radiopharmaceutiques, au niveau du réacteur nucléaire de la Maâmora.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *