Pour sauver le Groupe DRAPOR celui-ci peut-il revenir dans le giron de l’Etat ?

Au lendemain de la sortie fracassante du patron du Groupe Drapor, où il a accusé nominativement le Ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau Abdelkader AMARA d’être derrière les déboires de sa compagnie maritime, beaucoup pensent qu’avec ce geste on est arrivé à la fin de la longue agonie qu’a connu le groupe depuis plus de trois ans.

En effet, le patron du Groupe Drapor, en faisant ces déclarations incendiaires contre son Ministre de tutelle, n’a fait que tirer, probablement dans un geste désespéré, la dernière cartouche dans son fusil, lui qui avait toujours entretenu dans l’imaginaire des son entourage, une certaine illusion concernant sa proximité avec les Hauts cercles du pouvoir.

Aujourd’hui, alors que le top management du Groupe semble au pied du mur, plusieurs appellent à une intervention urgente de l’Etat à travers la renationalisation du Groupe sous une forme ou une autre.

La faillite du Groupe Drapor, va constituer en effet, un nouveau revers pour la politique maritime du Royaume, qui a perdu l’un après l’autre, plusieurs de ses fleurons maritimes dans le transport de marchandises, de passagers et aujourd’hui le dragage maritime.

Plusieurs Etats, notamment les plus libéraux d’entre eux, n’ont pas hésité durant les graves crises à renationaliser soit leurs banques, leurs compagnies aériennes ou même des compagnies d’hydrocarbures. Ce scénario, devient aujourd’hui très logique notamment avec la création du Fond d’investissement stratégique qui constitue un levier important pour la relance économique.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *