Un temple égyptien vieux de 2 200 ans découvert accidentellement

Le bâtiment daterait de l’époque du pharaon Ptolémée IV : des ouvriers sont tombés dessus en creusant un égout, explique le site Live Science.

Les habitants du village de Kom Shakan, dans le district de Tama en Égypte, devront attendre avant de bénéficier d’un nouvel égout. Les travaux de forage ont été suspendus après une incroyable découverte : en creusant, des ouvriers sont tombés sur un temple vieux de 2 200 ans, raconte Live Science. Le ministère égyptien des Antiquités a annoncé cette découverte sur Facebook, photos à l’appui, confirmant, au passage, la suspension des travaux.

Selon les premiers éléments découverts, des fragments sur des inscriptions évoquent le nom de Ptolémée IV, le quatrième pharaon de la dynastie ptolémaïque en Égypte, qui aurait régné de 222 à 204 avant Jésus-Christ. Citant des historiens, CNN rapporte que son règne ne fut pas couronné de succès, le pharaon, assassiné par ses conseillers, étant plus intéressé « par la poursuite d’activités artistiques » que par la royauté.

الكشف عن أطلال معبد بطليموس الرابع اثناء حفائر الإنقاذ بكوم شقاو بسوهاج:كشفت حفائر الإنقاذ التي قامت بها بعثة أثرية من…

Publiée par ‎Ministry of Antiquities وزارة الآثار‎ sur Dimanche 29 septembre 2019

Plusieurs découvertes ces derniers mois

L’équipe d’archéologues dépêchée sur place a trouvé plusieurs murs, avec parfois des gravures représentant Hâpy, le dieu égyptien de la crue annuelle du Nil. Sur les photos relayées, on peut apercevoir des gravures d’animaux également. Il n’est pas précisé combien de temps pourraient durer les recherches. Plusieurs découvertes archéologiques ont été faites en Égypte ces derniers mois et le pays espère pouvoir en profiter pour redynamiser le tourisme, explique Live Science. En avril dernier, un sarcophage vieux de 2 500 ans avait été ouvert en direct à télévision, sur Discovry Channel : il contenait les restes d’un grand prêtre.

En décembre dernier, c’était une tombe vieille de 4 400 ans qui avait été exhumée, près du Caire, sur le site de Saqqarah. C’est sur ce même site que les autorités avaient découvert, quelques semaines plus tôt, sept tombes, dont quatre datées de plus de 6 000 ans. Plusieurs milliers d’années plus tard, l’Égypte n’a donc pas fini de nous révéler toutes ses richesses. Cette dernière découverte archéologique en est une preuve supplémentaire

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *